Quand vous réalisez votre Evaluation, vous voulez vous concentrer sur les tests d’efficience intellectuelle. Les chances de tomber sur le même test dans vos évaluations sont faibles, donc il est plus important d’apprendre comment aborder une question de test plutôt que d’apprendre un test spécifique par cœur ou de pratiquer une énorme quantité de tests. Voici quelques exemples ci-dessous:

Tests diagrammatiques

Un test ordinaire est le test diagrammatique. Son objectif est de reconnaître les similarités ou de les ranger dans une série d’images diagrammatiques. Vous trouverez ci-dessous des exemples de questions à partir de LTP et leurs objectifs sous-jacents.

ltp-ds-voorbeeldopgave-1

L’une des images de la ligne du bas correspond à la ligne du haut et votre objectif est de choisir la bonne ligne. Voyez-vous le modèle ? L’image correcte est la A, la figure à gauche. La réponse réside dans le fait que sur chaque nouvelle image, un cercle est ajouté. Donc 1 cercle, 2 cercles, 3 cercles, 4 cercles et donc l’image suivante doit comprendre 5 cercles. Les carrés sont uniquement là pour vous distraire. Ne compliquez pas les choses plus qu’elles ne sont. L’emplacement des cercles dans l’image n’est apparemment pas important. Voici un autre exemple correct :

ltp-ds-oefenopgave-1

Laquelle des quatre images du bas correspond aux quatre d’en haut ? Votre attention sera automatiquement attirée vers le premier plan : le cercle, le carré et le triangle, mais ce n’est pas la chose la plus importante. Concentrez-vous sur l’arrière-plan, le voyez-vous ? Les grilles sont 4×4. Par conséquent, deux des quatre options du bas peuvent immédiatement être ignorées. B et D restent alors les seules bonnes réponses. La réponse est donc simple, toutes les images du haut incluent un cercle, un carré et un triangle, donc B est la bonne réponse. De plus, il est important de ne pas se laisser distraire en essayant de trouver une logique dans le déplacement des éléments à l’intérieur de la grille, ce n’est pas la clé à cet exercice. Etant donné que chaque exercice a une durée de temps limitée, les contraintes de temps que vous avez peuvent vous conduire dans la mauvaise direction. Il est également important de noter que l’accent mis dans cet exercice ne porte pas sur une suite ou un ordre. Cela est en contraste avec le premier exemple ci-dessus dans lequel un cercle était ajouté à chaque fois, dans cet exercice, la cohérence est la clé et l’ordre dans lequel les chiffres apparaissent n’est pas pertinent. Voici un dernier exemple :

ltp-ds-oefenopgave-6

Laquelle des images de la ligne du bas correspond à la suite d’en haut ? La première chose que vous remarquerez probablement est qu’elles contiennent toutes une ligne en gras. Malheureusement, toutes les réponses contiennent une ligne en gras. Donc, ce n’est pas la bonne approche. Vous pourriez alors décider de compter les lignes. La plupart des images disposent de trois lignes (2 normales, 1 en gras), seule la troisième image possède deux lignes. Donc ce n’est pas non plus la clé. Résistez à l’envie de regarder les lignes. La réponse réside dans la quantité de surfaces formées par les lignes ; trois ou six. Ce qui conduit immédiatement à la bonne réponse : un seul choix de réponse qui contient trois ou six surfaces n’est possible. Répondez à la question suivante : à première vue, de quelle manière la bonne réponse ne correspond pas à la suite d’en haut ?

Suite de numéros

Les suites de numéro font souvent partie des tests d’efficience intellectuelle. Ils peuvent être de véritables casse-têtes. Vous devez deviner le numéro qui suit dans une suite, par exemple 1 – 4 – 9 – 16 – ? La bonne réponse est 25. C’est un exemple connu, chaque numéro de la suite est un carré : 1×1, 2×2, 3×3, 4×4. Donc, le numéro suivant doit être la réponse à 5×5. C’est une suite assez simple. Quand vous devez ajouter, soustraire et multiplier afin de reconnaître la séquence, les choses s’accélèrent. Par exemple : 3 – 5 – 10 – 8 – 10 – ? La bonne réponse est 20. Comprenez-vous pourquoi ? Tout d’abord, vous ajoutez 2, ensuite vous multipliez par 2 puis vous soustrayez 2 puis vous recommencez. Par conséquent, vous devez maintenant multiplier le dernier numéro de la suite (10). Une autre suite de numéros possible serait de sauter un numéro à chaque fois : 1 – 3 – 2 – 6 – 4 – 9 – 8 – 12 – ? La bonne réponse ici est 16. De 1 à 2 à 4 à 8, les numéros doublent à chaque fois. Les numéros qui se trouvent entre ces tranches servent uniquement à vous distraire, il faut ajouter 3 à chaque fois. Ils ont pour mission de vous induire en erreur dans des suites comme celle-là. Quand vous effectuez des tests comme ceux-là, concentrez-vous sur la logique des suites. Cela vous aidera à reconnaître comment une suite fonctionne et vous aidera à atteindre des scores élevés à toutes sortes de tests de suite de numéros.

Les tests pratiques ne sont pas toujours similaires aux tests réels

Les tests pratiques sont souvent plus faciles que les tests réels. En même temps, ils n’ont pas de contraintes de temps. Dans les tests réels, les scores des groupes normatifs sont également souvent plus élevés. Les sites pratiques essaient de vous donner une bonne impression de leurs tests (et donc sur les app. qu’ils incluent). Donc, ne vous laissez pas berner par des tests pratiques, parce qu’obtenir de bons scores dans des tests pratiques ne signifie pas que vous obtiendrez de bons résultats dans les évaluations réelles. Je connais quelqu’un, qui avait largement pratiqué et qui avait obtenu un diplôme avec mention, dont les résultats étaient médiocres. Cette personne avait probablement connu une situation de fatigue au niveau des tests.

Tromper le tricheur

Assurez-vous de ne pas vous retrouver dans un travail qui se trouve en réalité au-dessus de votre niveau intellectuel. En effet, le vrai défi repose dans le travail en lui-même plutôt que dans le test d’évaluation que vous effectuez. Vous devez être à la hauteur des niveaux que vous vous êtes fixés avec le test.

De quelle manière la pratique des tests influent sur le travail des agences d’évaluation?

Vous, en tant que psychologue d’évaluation, vous devez prendre en compte qu’un candidat est bien préparé quand il réalise ses tests. Et c’est tout à fait normal car votre but est d’établir les performances maximales d’un candidat. La combinaison des instruments de test a été conçue pour fournir des résultats fiables même si un candidat a réalisé de nombreux tests.